Le 07/04/2021

Série QKFC. Yvan Le Cléach: l'esprit d'équipe (1/5)

De sa première licence estampillée à ses 6 ans à l'ES Plonéis à sa dernière au Quimper Kerfeunteun FC, Yvan Le Cléach cumule 39 ans de football. Attaché à son rocher de Stang Vihan depuis 1997, profondément irrigué par son métier d'éducateur, il coordonne aujourd'hui toute la politique sportive et éducative du Quimper Kerfeunteun FC. Au côté d'André Morvan, Gilbert Férec ou Jean-Claude Cariou, il représente tout un esprit d'un football quimpérois, qui cherche à faire monter son niveau sportif par sa base. Salarié depuis 22 ans, auparavant de l'ES Kerfeunteun et depuis la fusion du 26 mai 2011 du Quimper Kerfeunteun FC, il possède une vision élargie et constructive, ayant retrouvé une pleine énergie et enthousiasme, dans le développement actuel du club. Avec l'arrivée aux commandes d'une nouvelle direction, en mai 2019, présidée par Yannick Crenn, directeur du groupe Locarmor, le Quimper Kerfeunteun FC a fait de la formation son objectif central et prioritaire pour croître sa gamme sportive. Un choix qui met les éducateurs, au coeur de ce projet, avec une envie commune qui transparaît.

Légende: Au côté de Saïf Basli, Yvan Le Cléach symbolise le Quimper Kerfeunteun FC, par sa fidélité exemplaire et valeurs éducatives.

" Le choix qu'a fait le club, de mettre les éducateurs du club, au coeur de leur projet, est un acte fort dans le temps. Les dirigeants auraient pu faire un choix totalement différent. On mettra plus de temps mais on sera sur des bases très solides, par la suite", affirme Yvan Le Cléach. Dans une structure habituée à parler de trois voix différentes dans le passé, avec la partie foot à 11, football féminin et école de football, cette métamorphose se définit maintenant par une action commune et coordonnée. Le nouveau schéma éducatif et sportif, qui sera mis en place, d'une manière encore plus accentuée, à la rentrée, en est la parfaite émanation.

" Notre travail est de donner envie aux jeunes de rester dans notre club. Que l'enfant soit attaché à nos valeurs, qu'on réussisse à les fidéliser par rapport à notre qualité club. Le résultat sportif n'est qu'une conséquence. Depuis trois saisons, nous sommes sur une fidélisation de l'équipe éducative. Par exemple, en U16, nous ne sommes pas parvenus à monter en R2, mais nous n'avons eu aucun départ de joueurs. Ca veut dire que derière, il y'a un attachement au club. Etre éducateur siginifie tout d'abord être là pour le club. Le projet est au centre, et nous mettons notre énergie pour le faire avancer. Il y' a désormais en interne, une vraie osmose entre les différents pôles, des gens de qualité nous ont rejoint ou sont en passe de nous rejoindre. Toutes ces compétences supplémentaires feront ressortir nécessairement quelque chose. Personnellement, je me sens épanoui, je m'y retrouve complètement. Le point facilitant est l'humilité de la nouvelle direction, qui nous donne les moyens et la confiance nécessaire pour bien travailler", souligne Yvan Le Cleach.

Reboosté par ce choix fort, Yvan Le Cléach a grandi avec l'ES Kerfeunteun, en a porté le maillot dans toutes les catégories, jusqu'à devenir l'entraîneur de l'équipe première en DSR/DSE, à 30 ans, au côté au départ de Lahouari El Ouariachi. Il n'en est jamais parti, a toujours été fidèle et porté par son travail d'éducateur.

Marqué par la fusion de deux clubs en 2011, le Quimper Cornouaille FC et l'ES Kerfeunteun, le Quimper Kerfeunteun FC a connu un accouchement difficile avec 17 relégations dans ces trois premières années de fonctionnement sur les différentes catégories. Stabilisé depuis quelques années, Yvan Le Cleach l'apprécie forcément à sa juste valeur, après avoir connu les turpitudes du départ. " Très honnêtement, j'ai été sollicité pour partir. J'aurai pu le faire, dans le passé. Je pourrai toujours le faire mais je ne pose même pas la question. Je suis super bien où je suis en ce moment. Cette fidélité de notre équipe éducative est aujourd'hui le ciment du club. Ca donne une crédibilité, une authenticité à l'ensemble, à la ville de Quimper. Chacun ne tire plus dans son coin. Une fusion est toujours un travail de longue haleine, ça a été le cas à Vannes avec la fusion Véloce/UCK ou à Lannion".

Avec ses 612 licenciés, le premier club du Sud-Finistère, le quatrième dans le département, le Quimper Kerfeunteun FC se restructure complètement en interne, avec cette envie d'éléver son niveau, par la qualité de sa formation. Comme un chaînon, un fil d'Ariane qui le relie aussi à son passé formateur, avec le Stade Quimpérois ( Lionel Prat, Loïc Druon, David Bouard, Pascal Laguillier) ou l'ES Kerfeunteun ( Vincent Le Goff, Jérémy Gélin).

Mentions légales