Le 15/05/2019

Le Quimper Kerfeunteun FC change de dimension

La rumeur bruissait dans le football quimpérois! Toute la saison, le Quimper Kerfeunteun FC a été l'objet d'inquiétude financière, qui a pris le pas parfois sur le sportif. Sans fuir ce fait, le Quimper Kerfeunteun FC, par la nomination prochaine du directeur de l'entreprise, Locarmor, Yannick Crenn, à la présidence du club quimpérois, fait naître un bonheur et un espoir pour les amoureux de football à Quimper. A 60 ans, fêté la semaine dernière, Yannick Crenn prendra les rênes du club historiquement phare de la ville, à l'issue de la saison sportive. La présidente actuelle, Cécile Merlette, au bout de son année de mandature, a assaini une situation financière, en ajustant le cadre à la réalité actuelle de l'assocation. A cette première réunion de contact, trois autres noms émergent dans un futur organigramme, Philippe Lengrand, directeur marketing de la société Locarmor, Olivier Guillou, et Estelle Quiniou. Le rideau d'incertitude sur l'avenir du club a été levé avec cette mise en perspective de la saison prochaine.

Yannick Crenn prendra la suite de Cécile Merlette à la présidence du Quimper Kerfeunteun FC. 

Le nerf de toute avancée reste l'argent. Indéfiniment, il reste un moyen à défaut d'une finalité pour convertir tout projet à sa réussite. Pour le Quimper Kerfeunteun FC, plus que le sportif, ce domaine restait la grande inconnue. Sans faux fuyant, Cécile Merlette, la présidente, a anticipé les devants pour mettre au clair la situation de l'association. " A ma prise de fonctions, notre passif s'élevait à 17.000 € pour un budget global de 250.000 €. Nous avons tout mis à plat en découvrant des arriérés précédents à hauteur de 85.000 €. Nous avons travaillé à assainir le club. On était venu me chercher pour redresser un club financièrement. En tant que chef d'entreprise, je n'ai jamais eu la crainte de déposer le bilan. On finira l'année sur un excédant de 12.000 €, avec l'étalement de nos dettes sur plusieurs exercices. Une grande partie a été déjà résorbée".

L'arrivée de Yannick Crenn, à la présidence, a été l'oeuvre d'un homme en coulisses, qui a beaucoup oeuvré pour cette arrivée. Joueur à l'Amicale de Cuzon en football corpo, dont Yannick Crenn et Philippe Lengrand sont respectivement joueur-président et entraîneur, Olivier Guillou a été le lien de cette unité d'action pour le Quimper Kerfeunteun FC. " J'étais partenaire du club essentiellement à l'école de football. J'ai été agréablement surpris de voir l'évolution positive du club avec des structures solides, en jeunes, senior et len féminines. Ce club doit évoluer plus haut que la R2. Il faut donner du temps au temps. L'essentiel de notre travail, comme dans une entreprise, sera la structuration et la construction d'une dynamique. Fédérer est le mot important de notre action. Le travail a été très bien fait cette année. On ne part pas sur des mauvaises bases. Notre rôle sera de donner un mouvement et d'avancer vers un but commun et défini. Nous nous lançons vraiment sans égo, pour le bien d'une ville et du club. J'ai commencé à avoir des retours positifs du FC Pont l'Abbé ou du FC Lorient, qui m'ont félicité dans ses nouvelles fonctions.", avoue Yannick Crenn. 

Cet espoir entraîné par l'arrivée d'un chef d'entreprise à l'envergure régionale, lève le voile sur un retour en force du football à Quimper. Il est encore bien trop tôt pour tirer des plans sur la comète mais ce premier discours empreint d'ambition, de patience et d'amour sincère du football est la première pierre angulaire de ce départ. Autre signe annociateur, la volonté de ne pas révolutionner la réussite de cette année sportive, en conservant l'ensemble du staff technique. En équipe senior, Eric Gaillard et Jean-Claude Cariou repartiront aux commandes de l'équipe première en R2, avec  Saïf Basli de retour dans l'effectif joueur de l'équipe de la A. Une nouvelle ère s'ouvrira à la prochaine assemblée générale du club en juin, avec la prise de la présidence de Yannick Crenn, accompagné de toute une équipe.

Mentions légales