Le 18/05/2016

Le cap sur la Pro B pour l'an 2020

A horizon 2020/2021, l'Ujap Quimper se projette avec détermination sur un ancrage prochain vers la Pro B. L'espoir né de l'excellente seconde partie de saison ujapiste (13 victoires, 6 défaites) a résonné d'un retour de flamme, à Michel Gloaguen. Porté par une foule massive autour des 2.000 spectateurs, sur les derniers matchs de la saison. La future grande salle multi-fonctions quimpéroise - 3000/3500 places- converge aussi les regards des dirigeants, qui confortent les ambitions des Quimpérois d'accrocher le deuxième niveau national. La présentation complète du projet ujapiste dévoilée, ce mercredi soir, par Bernard Kervarec et Patrick Tudal, respectivement président et vice-président de l'Ujap Quimper, section professionnelle.

Patrick Tudal et Bernard Kervarec ambitionnent la Pro B pour l'Ujap Quimper, à hauteur 2020/2021.

Le pilier sportif était une donnée fondamentale pour ce projet ambitieux. En bétonnant Laurent Foirest, le coach du miracle Ujapiste, sur les trois prochaines saisons, Quimper choisit posément ses hommes pour une "remontada" voulue et structurée pour la Pro B. A la liste de joueurs, déjà assurée de continuer à l'Ujap Quimper, Mathieu Tensorer, le capitaine, Thomas Prost (3 ans), Maxime Choplin (2 ans), et la signature de l'arrière-ailier de Challans, Ralph Temgoua, l'Ujap Quimper, par la voix de son directoire a fourni plusieurs éléments d'informations. Comme le départ du meneur américain, Omar Strong, la certitude d'un effectif de 9 joueurs professionnels sous contrat et un 10ème issu de la mouvance de l'effectif réserve. 

Avant une reprise officielle de l'entraînement, le lundi 8 août, les Quimpérois donnent corps à leur envie de Pro B. Dans ses structures, objet principal de l'intervention des deux hommes forts de l'Ujap Quimper, Patrick Tudal et Bernard Kervarec veulent intensifer une mue financière. Actuellement le budget du club oscille autour des 850.000 € avec une déclinaison financée de la sorte: 40% municipalité quimpéroise, 40% les 120 partenaires privés du club et 20% pour les recettes guichets. L'ambition est de porter sur les trois ans un effort de partenariat supplémentaire de 100.000 €/an. Et ainsi gonfler l'enveloppe budgétaire du club à hauteur de 1,2 millions d'euros, à horizon 2018/2019 (soit l'équivalent d'un budget de moyen actuel de Pro B). 

" Le basket possède des valeurs propres. Le Finistère compte 7.000 licenciés. Nous sommes conscients de nos forces et nos faiblesses. Nous avons demandé un audit général sur un an à Hamid Mesbah, qui est intervenu au club de l'ASVEL Vileurbanne Lyon (Pro A). Dès la prochaine saison, nous montons le budget sur 940.000/950.000 €. Notre mission est de péreniser l'encadrement sportif, récompenser d'une meilleure façon l'action de nos bénévoles, structurer le club, et la recherche de budget. Nous avons encore des leviers comme la taxe d'apprentissage, la création d'une fondation, que nous n'avons pas actionné. La N1M est un championnat de plus en plus relevé. Quand on voit que des clubs comme Bordeaux, Mulhouse et La Rochelle sont relégués en N2M, ça veut tout dire de l'augmentation réel du niveau sportif de cette division", commentent Bernard Kervarec et Patrick Tudal.

L'an prochain marquera un virage au sein du club, avec la première année complète de Laurent Foirest (L'ambition du club correspond à son ambition), la pyramide sportive a été relevée avec la montée de l'équipe réserve de Hans Lhemitte en N3M. Autre initiative soulignée, une inclinaison plus forte vers une identité cornouaillaise et bretonne. " Il faut savoir où on est pour connaître où on va. L'Ujap Quimper intègrera officiellement le réseau Produit en Bretagne (370 entreprises) pour l'an prochain. C'est une grande première pour un club sportif professionnel breton. On en est très fier que notre candidature ait été retenue. On donnera un espace au logo Produit en Bretagne, sur notre maillot officiel de la prochaine saison"

Densifier les contacts à l'intérieur de la Bretagne, créer des animations supplémentaires (comme sur le dernier match contre La Rochelle), faire découvrir au plus grand nombre l'atmosphère d'un match de basket, ces wagons mis les uns après les autres, devront conduire la locomotive sportive, à une vitesse supérieure pour atteindre le prochain arrêt en quai, nommé Pro B. L'Ujap Quimper se donne trois à quatre championnats pour y parvenir.

Christophe Marchand

Mentions légales