Le 21/02/2015

Seule la victoire est belle!

L'Ujap Quimper retenait son souffle, ce samedi soir, face à Cognac. Englués à l'avant-dernière place du classement, les Quimpérois avaient atteint le point de non-retour dans leur saison. Crispant à plus d'un titre, malgré un envol Ujapiste de la 23' à la 27', Quimper a fait front dans la difficulté pour accrocher une victoire importantissime pour le maintien (59-57). Même si le goal-average particulier n'a pas été effacé sur Cognac, Quimper se donne de l'air avant de se déplacer au Centre Fédéral.

Quimper a gagné le match de la peur

Romain Grégoire, grand bonhomme de ce succès de l'Ujap Quimper

Le mur Quimpérois a parfaitement fonctionné!

Le public Quimpérois a répondu à l'appel pour ce match couperet

Miguel Cardoso mène la danse face à Cognac.

Le sort de la saison Quimpéroise se jouait sur ce match contre Cognac. Dos au mur, Quimper ne pouvait plus se permettre d'accroc. Par la porte ou la fenêtre, il fallait passer! Défait de quatre points au match aller, Quimper attaquait cette partie sur un ton contracté. L'enjeu fut évidemment important. La marque avançait lentement! Pour une fois, l'attaque Quimpéroise, habituée à un gros régime, peinait à se lancer. Hormis un Romain Grégoire redoutable d'efficacité (11 points en 10 minutes, 64% des points de l'Ujap au 1er temps), l'adresse n'était pas au rendez-vous. L'adversaire du jour n'apparaissait pas dans une grande forme, non plus, question adresse (17-16, 10').

Symbole de cette non-réussite des deux côtés, le score se bloquait de longues minutes, au second quart-temps (22-23, 13' à 17'). L'Ujap Quimper ne parvenait pas à emballer le rythme. Cognac restait sur le rythme initial, suffisant néanmoins pour tenir leur avance jusqu'à la mi-temps avec le géant Robertson (28-31, 20'). 

L'Ujap aux forceps

L'Ujap Quimper devait impérativement trouver un nouveau souffle pour proposer une intensité supérieure afin de faire craquer les visiteurs. Jusqu'à 37-37, à la 23', la partie était plus que crispante, prise dans une torpeur ambiante. Les Quimpérois sonnaient alors la révolte. Cognac vendangeait plus que permis et s'obstinait dans une volonté vaine de shooter à trois points. L'Ujap Quimper vissait le match au bon moment. L'éclat paraissait fort pour Cognac. Un 11-0 décisif rondement mené en trois minutes (48-37, 38'). La marge, avant d'attaquer le dernier acte, paraissait confortable avec 9 points, surtout que le public poussait son équipe (50-41, 30'). 

Alors que l'Ujap Quimper avait réalisé le break nécessaire, l'édifice s'effritait. Cognac grapillait son retard, point par point (50-48, 34'). Le match se gagnerait en défense. Morgan Durand sortait le grand jeu à trois jeu, avec une expérience de vieux briscard du haut de ses 22 ans (55-52, 37'). Le jeu de Cognac était  trop limité aux tirs extérieurs et à la chasse aux rebonds offensifs pour gagner en efficacité dans le money-time (55-52, 38').  Le coeur vailant des visiteurs faisait bloc pour repasser devant sur un panier deuxième chance de Neto (55-56, 39'). Romain Grégoire remettait Quimper devant d'une unité (57-56). Chaud! Chaud! La route du maintien se jouait sur la dernière possession. A 20 secondes de la fin, l'ultime temps mort unissait les deux équipes. L'Ujap tenait sa victoire jusqu'au bout! Dans la douleur mais peu importe le contenu, pourvu qu'on ait les deux points de la victoire, côté Quimper (59-57).

Championnat N1M. 23ème journée.
Ujap Quimper - Cognac 59-57
Arbitres: MM. Mora et Sans
Score par quart-temps: 1er 17-16, 2ème: 11-15, 3ème: 22-10, 4ème: 9-16 
Ujap Quimper: M. Durand (7), William Creekmore (7), Gary Staelens (7), Romain Grégoire (15), Mathieu Tensorer (10), Thomas Séguela (2), Matthew Wright (5), Adrien Boivin (0), Fabien Herard , Miguel Cardoso (6)
Cognac: Maxime Choplin (9), Lamine Sambe (6), Paul Turpin (4), Sabri Lontadia (0), Vincent Fandelet, Kévin Ngoy Neto (9), Robert Madsen (6), Adrian Forbes, JR Hugh Robertson (23)