Le 31/05/2020

Amélie Danet, deuxième recrue de l'Ujap Badminton

Amélie DANET  qui vient de Lanester est la seconde recrue des Roses de l'UJAP Badminton. Elle a été formée par le club de Lanester où elle découvre la badminton à l'âge de 13 ans. Depuis cet âge, elle n'a jamais arrêté ce sport qui la passionne, et elle n'a jamais quitté son club formateur. C'est une première pour elle de signer dans un club du Finistère " Le badminton m'apporte beaucoup de plaisir" et c'est l'essentiel dirais je. Aussi bizarre que cela puisse paraître, ce sont pendant les entraînements qu'elle prend le moins de plaisir, car " je ne m'amuse pas, je fais pour faire, et je ne vois aucune progression ".

Il faudra réaliser des séances ludiques pour qu'Amélie DANET s'amuse aux entraînements. Sa progression passe par beaucoup de jeu, se mettre en configuration de match le plus souvent possible. De plus sa fréquence de match en tournoi est importante : aux alentours de 130 matchs par saison. Elle est classée actuellement N3/N3/N3, et au bord d'être N2 en DD et Dmxt. Elle est dotée d'une bonne expérience, puisqu'elle a déjà joué en National 3 avec son club, son assiduité aux tournois lui permettent d'engranger de la maturation, des habitudes, et de gérer les matchs. Comme elle le dit elle même, " Le DD et surtout le Dmxt sont les disciplines que je préfère. Je fais parfois du simple aux entraînements, pour travailler mon physique".

Mais pourquoi ce grand saut vers les Roses? " Le projet proposé de monter en N2 a été le déclic" mais aussi " de me permettre de progresser" et de rajouter " le niveau des joueurs quimpérois est très bon". Fort de ces observations, son objectif est aussi de passer la saison prochaine N2 en DD et Dmxt. Mission tout à fait réalisable au vu de ses points actuels. On sent bien qu'Amélie DANET a le sens du collectif, ce qui est fort important pour les équipes de championnat. Elle a quelques appréhensions légitimes sur sa venue à Quimper, mais avec son état d'esprit, ses envies et sa motivation nul doute que son intégration sera une réussite. "J'ai hâte de commencer cette nouvelle année à Quimper". Après le recrutement de Sylviane LE PIMPEC, l'arrivée de cette deuxième recrue donne des armes supplémentaires aux quimpérois pour atteindre leur objectif de monter à l'étage supérieur. L'Ujap attend que la fédération présente les différentes poules de National 3.

Mentions légales