Le 04/12/2016

32 axes de réflexion et de propositions autour du sport

Suite aux tables rondes de trois conférences organisées au printemps dernier, dont Jean-Marc Tanguy, vice-président du pays de Cornouaille et délégué au sport au département fut un artisan moteur, le monde associatif sportif, responsables politiques, professionnels du sport, se sont réunis, ce vendredi soir, au siège du conseil départemental, pour un bilan final, aboutissant à 32 axes de réflexion.

Jean-Marc Tanguy, au côté de Pierre Pouliquen, Loïc Métais et Jean-Luc Rotureau.

Les acteurs du sport réunis, ce vendredi soir, au siège du conseil départemental.

Jean-Marc Tanguy, délégué au sport au départemental, coordinateur de cette intitiative autour du sport et cohérence.

Jean-Luc Rotureau, agence pour l'éducation par le sport est revenu avec Loïc Metais, socialogue et consultant, a étayé et expliqué les 32 propositions

Le sport est un élément moteur du territoire de proximité. Avec près d'un quart de ses habitants, licenciés dans des clubs sportifs, le Finistère en sait quelque chose dans sa diversité et sa richesse. Outil d'insertion, de socialisation, chance pour certains d'en faire son métier, le sport devient pluriel et appartient à ses usagers premiers, acteurs et fixateurs de liens sociaux et de valeurs éducatives et morales.

Par contre, comme toute la société, celui-ci est en mutation dans sa pratique, comme dans sa variété. " Le mode de consommation du sport change. Il y'a beaucoup plus de pratique hors-club qu'à l'intérieur d'une structure associative. Le financement est complexe et doit être repensé sur des bases de partenariats avec les intercommunalités ou même en s'ouvrant sur du financement participatif. Aussi, une mutualisation des moyens, même parfois peu évidente, devrait être opérer", affirme Jean-Luc Rotureau, responsable de la zone Ouest. de l'agence pour l'éducation par le sport.

Créer des passerelles entre des acteurs connus du territoire

C'est là toute la complexité du débat et de la teneur des échanges, entrevus, ce vendredi soir, à savoir comment faire cohabiter et interagir entre des structures pesant de tout son poids dans le schéma territorial, les établissements scolaires, les clubs, les comités départementaux, le conseil départemental. Cette question apparaît comme des passerelles ouvertes par Jean-Marc Tanguy, délégué au sport au département. " Nous avons voulu établir des propositions, au nombre de 32. Ces conférences ont permis de mieux cerner et comprendre l'importance d'un travail collectif. Ressortir le Qui fait quoi était extrêmement important. Nous sommes ouverts sur un ensemble de choses. Une des principales idées serait de créer des passerelles pour intégrer des compétences nouvelles". Formulaire unique d'usage, intégration de personnes ressources dans les clubs, appuyer sur des réseaux comme les anciens étudiants STAPS, les propositions ont eu le mérite d'être écrites et inscrites dans un champ d'actions futures. 

Les 32 axes de propositions:

1- Assurer le financement du matériel, 2- Etablir des chèques sport pour les collégiens, 3- Communiquer sur l'accessibilité de tous aux différents sports, 4- Mettre en place un catalogue de réseaux, des échanges avec les associations volontaires, 5- faciliter la mobilité des personnes éloignées du sport, 6- Développer les pratiques sportives familliales partagées et différenciées, 7- Mobiliser les réseaux d'anciens étudiants STAPS, 8- Développement du sport du travail

9- Adapter la réponse sportive aux différents publics, 10- Simplifier les processus administratifs et les procédures par un formulaire unique, 11- Etablir des passerelles entre clubs et différents acteurs, 12- Réfléchir à un développement du financement participatif, 13- Elargir l'offre sportive en diversifiant les activités en interne aux organisations sportives, 14- Favoriser la mutualisation, 15- Favoriser le développement de la recherche de projet, 16- Organiser un fond de roulement pour les associations sollicitant des fonds européenns, 17- Créer un pôle d'accompagnement du secteur sportif au sein du conseil départemental, 18- Renforcer le partenariat privé

19- Organsier un observatoire du sport, 20- Faciliter l'accesibilité pour faire découvrir des sports spécifiques non proposées actuellement, 21- Développer des partenariats tripartites entre des structures sportives, scolaires et collectivités, 22- Faire que le département soit  un faciliteur entre les différents acteurs et l'éducation nationale, 23- Etablir une charte par discipline en précisnat les valeurs partagées, 24- Renforcer les partenariats par des conventions avec les différents acteurs sportifs et institutionnels, 25- Le bénévolat s'inscrit autour de trois axes: social, éducatif et sportif. Il faut offrir la possibilité aux bénévoles de s'investir  sur des champs différents, 26- Proposer des forums sportifs dans les collèges

27- Convention avec les comités départementaux pour renforcer les actions en direction de la jeunesse, 28- Capter la parole des jeunes auprès de différentes structures et différents lieux, 29- Faciliter l'accès financier par des partenariats avec les communes et intercommunalités, 30- Faire entrer les clubs dans l'éducation nationale et mutualiser les moyens, 31-Permettre une diversité des pratiques sportives, 32- Ouvrir des nouveaux espaces type city-park, agorespace, petites structures de proximité.

Mentions légales