Le 15/03/2019

Les Be Good remportent tout sur leur passage, à commencer par la sympathie

Outre les victoires, les plus beaux compliments reçus dans le sport proviennent d'une exemplarité dans le comportement. A leur départ du stade de Brehoulou, à Fouesnant, les Glénan se remettaient de leur duel face à ces invincibles du FC Be Good United. " Nous avons affronté une superbe équipe. On ne s'était jamais fait bouger de cette façon, même pas par le Cap Horn. Dans le comportement, ils ont aussi été très bons", admettaient en commun Pascal Cabellan et Ifig Com, joueur et président du club mousterlinois. Vainqueur aux pénaltys en quart de finale de la coupe de Cornouaille, grâce à deux arrêts du Penmarchais, Yann Raphalen, le FC Be Good United a réussi une entrée spectaculaire dans le football corpo (1-1, 3-4 TAB). Encore inconnu pour une vaste majorité de ses joueurs, les Bigoudens en ressortent heureux de ces joutes amicales dominicales en L2, avec une perspective de cette coupe de Cornouaille, qui pourraient aller chercher, le samedi 1er juin, à Nicolas Kervahut, à Penhars.

Stéphane Le Lay, le capitaine de cette équipe du FC Be Good United.

Yohan Madec, le meneur de jeu de cette équipe, re-rentré à la 89ème pour la séance de pénaltys

Julien Lucas, toujours impérial en défense centrale.

Yann Raphalen,  deux arrêts pour pousser jusqu'en demi-finale de la coupe.

Yohan Madec, Julien Lucas, Maxime Stanzel, Grégory Pennarun, Hervé Peoc'h Lionel Biger, Stéphane Le Lay, Benoît Le Calvez, Yann Raphalen ... sont des joueurs connus et reconnus, avec en point commun, d'avoir porté haut les couleurs du Pays Bigouden en football. Ces joueurs ont fait les beaux jours du FC TGV, Penmarc'h et l'AS Plobannalec-Lesconil. Adversaires parfois en senior, ils se sont regroupés, via le football corpo, pour plonger dans une nouvelle aventure. Déjà coutumier avec le football corpo par son passé à l'Entente de Kernilis, le président, Maxime Stanzel parle pourtant d'une difficulté d'adaptation pour certains. " Même si les résultats ont souri de suite, certains joueurs ont connu des problèmes d'adaptation au football corpo. Ils étaient encore dans la compétition du football senior en ligue. Ils ont eu du mal sur les deux ou trois premiers matchs. Une forme d'adversité leur manquait"

Au stade de Kerriet à Penmarc'h, au Merlot à Treffiagat ou à Plomeur, ces Be Good United ont réalisé un sans faute en ligue 2. 13 matchs, 13 victoires, aucun match nul, ni défaite, 100 buts marqués, 10 encaissé, un différentiel positif de 90 buts en championnat. " Quand nous sommes arrivés à leur stade, nous leur avons dit, vous allez gagner mais vous ne franchirez pas la barre des 100 buts face à nous. On a résisté une heure avant de perdre pied. Ils ont inscrit leur 100ème but sur notre défaite 4-1. C'est une équipe qui respecte énormément ses adversaires. Ils sont meilleurs sur le terrain. En dehors, c'est exemplaire dans l'état d'esprit", admet le président des Galactics de Gouesnac'h, Nicolas Le Picard.

Avec 25 joueurs, le football corpo s'enracine dans le Pays Bigouden avec la création de cette deuxième équipe, suite aux Loups de Plonéour en 2015/2016. " Les 25 joueurs ont adhéré. Nous n'avons pas eu de départs, ni défections, depuis le mois de septembre. Nous avons une identité bigoudène, avec que des joueurs en lien avec ce territoire", conclut Maxime Stanzel.

Mentions légales