Le 29/12/2020

ARCHIVES : Il y a trente mois, Landerneau décrochait la lune au bout des playoffs

Aujourd'hui le Landerneau Bretagne Basket rivalise avec le gratin du basket féminin français. Ces dernières victoires face à Lyon et Montpellier en témoignent. Il y a deux ans et demi, les Landernéennes évoluaient encore en Ligue 2 Féminine. Après avoir affronté une valeureuse équipe de Charnay, nouveau promu dans les demi-finales en trois manches, elles arrachaient la qualification pour la finale des playoffs. Les filles de Stephane Leite terminaient en tête du championnat régulier et elles retrouvaient son dauphin Angers en finale avec le match aller à la Cimenterie et le retour en terre angevine. En cas d'égalité la belle des playoffs se déroulerait à Landerneau.

Porté par une salle de la Cimenterie archi-comble avec 1.600 spectateurs, le Landerneau Bretagne Basket se mesurait à son dernier défi de la saison. Le plus beau et intense avec la finale d'accession des playoffs en Ligue 1 féminine face aux Angevines. Les Landernéennes jetaient toutes leurs forces dans la bataille. En retrait dans le premier acte, notamment avec une Mousdandy Djaldi Tabdi, dominante en première mi-temps, Landerneau était un cran en-dessous en manque de réussite aux tirs et aux pertes de balle importantes en première mi-temps. Malgré un net regain d'intensité en seconde mi-temps, les Landernéennes échouaient d'un rien au final. Parties trop loin, les Finistériennes cèdaient le gain de ce premier match (51-54). Il fallait gagner absolument gagner au match retour à Angers pour continuer à rêver à l'élite féminin.

Elles l'ont fait. Devant près de 3.500 personnes, à l'Arena Loire de Trélazé, les Landernéennes réalisaient l'exploit de remporter la seconde manche retour face à Angers (51-50). Un petit point qui permettait à Landerneau d'égaliser à une manche partout et de s'offrir une belle samedi 12 mai à la Cimenterie pour monter dans l'Elite du Basket féminin. Dans ce match retour, à la mi-temps, les Angevines menaient au score avec 6 points d'avance (24-18). Après la pause, Landerneau revenait dans la partie et dans les 3e et 4e quart-temps, les Finistèriennes repassaient devant pour compter jusqu'à 6 points d'avance. L'Ufab d'Angers retrouvait les commandes du match à trois minutes de la fin (49-44, 37'). Mais dans une fin de match devenue irrespirable, les Bretonnes ne lâchaient rien et emmenées par leur capitaine Marie Butard, finissaient par l'emporter d'un petit point (51-50). Cette victoire à l'arraché permettait à Landerneau de disputer la belle devant son public, et dans le chaudron de la Cimenterie.

Le soir du 12 mai, au terme de quarante minutes de folie, les joueuses de Stephane Leite battaient Angers lors du match décisif des playoffs de la Ligue Féminine 2 (56-54). C'était un moment historique pour le club Finistérien qui allait découvrir l'élite du basket féminin la saison prochaine. Pour la  première fois de son histoire, Landerneau venait de gagner son ticket pour la Ligue Féminine. Après l'Avenir de Rennes qui jouait Il y a vingt ans dans l'Elite (saison 98/99), les Finistériennes devenaient la deuxième équipe bretonne au plus haut niveau du basket français.

" Landerneau, petit village du Finistère ! " venait de frapper fort et changeait de dimension. Comme son voisin, le Brest Bretagne Handbal, les Landernéennes allaient affronter des clubs de l'Élite du sport féminin. Aujourd'hui pour sa troisième saison dans l'élite, Landerneau est connu par toutes les équipes qui redoutent les déplacements dans le chaudron de la Cimenterie. Le Léon Trégor Basket 29 issu d'une union entre le Pleyber-Christ Basket Club et l'Elorn Olympique Landerneau changeait de nom en août 2015 pour devenir le Landerneau Bretagne Basket. Un an avant, Stephane Leite entraîneur du club breton de Trégueux, prenait les commandes de l'équipe. Que de chemin parcouru par cette jeune formation de Landerneau qui est passé de la Ligue 2 à la Ligue 1 pour aborder cette saison le niveau européen. Les filles de Breizh n'ont pas fini de nous étonner...

Mentions légales