Le 29/11/2019

François, Pier, Telo: les trois Mous'Cosquer

Pouldergat a donné un des meilleurs joueurs de la Stella Maris Douarnenez, avec l'emblématique capitaine du Stade Rennais, Romain Danzé, passé deux ans par la Sainte-Croix, en jeunes. Les frères pouldergatois, Cosquer, François, 11 ans, Telo, 14 ans et Pier, 16 ans, symbolisent une forme de renouveau de la formation stelliste. Après la génération des Pichavant, Marchadour, Thomas ou Trétout, la Stella Maris de Douarnenez a connu un creux sur ses dernières années, dans les championnats régionaux jeunes. La récente montée des U17 en R2 pose une première pierre vers ce retour d'un ancrage régional. La génération U10/U11, finaliste de la Sardin'Z Cup face au Stade Rennais en 2018, est aussi extrêmement prometteuse. A travers ces trois frères, une autre caractéristique, atypique, celle d'une fratrie de pur gauchers, qui n'est pas en lien, avec les parents droitiers, Annaïck et Frédéric, mais plus lié génétiquement au grand-père, jadis footballeur à Pouldergat Sports.

François, Pier et Telo, les trois frères gauchers de la Stella Maris de Douarnenez

" Ce sont des gamins discrets, travailleurs et attachants. Tous les trois sont vraiment de bons footballeurs, avec leur spécificité de jouer sur le couloir gauche. Ils adorent le football, sont présent aux entraînements, par tous les temps. L'aîné, Pier, est titulaire en R3. A 16 ans, il est très souvent un des meilleurs. Il est techniquement propre et ne connaît pas l'appréhension. Je l'ai pris dans le groupe de la première sur deux matchs en R1 et offert sa première entrée à Penmarc'h en coupe de Bretagne", reconnaît Fréderic Rouzo, l'entraîneur de l'équipe première senior.

Le technicien stelliste, ancien professionnel au FC Lorient en D2 (années 80), sait mieux que personne déceler un potentiel, le parfaire par ses connaissances et son expérience. François Cosquer, 11 ans, joue défenseur cetral, aimanté par le côté gauche. " C'est peut-être celui de nous trois qui est le plus compétiteur", précise Pier Cosquer. " Mes deux frères ont sans doute plus porté sur la compétition que je ne le suis", relève Telo Cosquer. 

A la section sportive du collège Jean-Marie Le Bris, encadré par Frédéric Rouzo et Kévin Carval, François et Telo en sont à trois entraînements par semaine. Pier l'est aussi en touchant, à 16 ans, à un haut-niveau régional senior. " La Stella donne sa chance aux jeunes. Le football est, pour moi, un partage et une passion. J'aime l'aspect de gagner en équipe. Julien Bras, Théo Sevellec, Enzo Richou, Logan Bourdon, nous sommes de la même génération. Nous n'avons pas eu de difficulté à s'intégrer en senior. Le plus dur a été d'intéger les feintes pour déplacer le jeu. Regarder une zone et aller chercher par la passe une autre, le déplacement du jeu et la récupération du ballon dans l'anticipation. En senior, les entraînements ont une plus grande rigueur et une meilleure intensité", résume Pier Cosquer.

Avec ses trois frères, Cosquer, la Stella Maris Douarnenez confirme son image de club formateur, donnant sa chance aux joueurs-clubs. L'éclosion de Pier Cosquer, à la mode Camavinga, pour ce fan du Stade Rennais, rappelle l'importance pour les clubs, de faire confiance aux jeunes issus de sa propre formation.

Mentions légales