Le 10/05/2021

La place de barragiste s'envole définitivement pour l'US Concarneau

Au stade de la Source, l'US Concarneau voulait tirer un résultat positif pour continuer à y croire jusqu'au bout. A deux encablures de la fin, Orléans marquait la dernière étape à l'extérieur d'un championnat exténuant sans spectateur et en grande partie, à huis-clos, en raison du contexte sanitaire. En embuscade derrière un duo composé de Villefranche Beaujolais et Le Mans, les Thoniers abordaient cette rencontre dans le Loiret, en position de chasseur. Vainqueur 1-3 à Guy-Piriou, mais calant au mauvais moment, les Orléanais n'avaient plus de raison d'espérer à cette troisième place lorgnée par Concarneau, synonyme de barrage d'accession en Ligue 2. Dans cette rencontre, les Thoniers n'ont pas converti leurs premières possibilités, au contraire des locaux, au rush adverse punitif à la demi-heure. Comptant sur des fortes indivdualités offensives, Orléans domine Concarneau, dont les dernières chances d'accrocher la place de barragiste s'envolent définitivement avec cette défaite, malgré une réduction du score, en fin de match (3-1).

Piano, sano! Ce match battait une mesure plate, sur ce premier gros quart d'heure d'observation et de rodage. L'US Concarneau allumait la première initiative par l'altruiste Fahd El Khoumisti, sa passe en profondeur était de toute beauté, mais Lamine N'Dao était signalé hors-jeu (24').
L'autre soliste de l'attaque concarnoise, Alexandre Vincent réussissait un contrôle en pleine extension du pied gauche. Toujours en l'air, il tentait un lob du droit, face à un gardien local, Lostis, qui avait mal jugé la trajectoire initiale. De peu, l'essai magnifique passait au-dessus de la cage locale (27'). Passé ce temps fort visiteur, Orléans se réveillait soudainement à la demi-heure. Déjà excellent au match aller, Gaétan Perrin se sortait du marquage, trouvait Amboise, qui alertait de suite Keita, signalé hors-jeu (30'). Décalé par une talonnade, Soumaré butait sur Vincent Viot, sorti à sa rencontre (32'). Sur un corner, Orléans trouvait la solution, à la 36ème par une tête décroisée d'Antoine, qui laissait Vincent Viot, pantois et sans réaction (1-0; 36').

Mené à la pause, Concarneau n'avait plus rien à perdre, si ce n'est à jeter ses forces dans la bataille pour inverser ce score contraire. Louis Carnot s'y essaya, à l'entrée de la surface (49'). Mais Orléans, avait ces rushs inspirés, par ses joueurs de différence. Carnejy Antoine se déjouait de quatre concarnois, avec un slalom sur l'aile droite. Son centre voyait Gaétan Perrin, esseulé au second poteau, qui ne ratait pas la cible (2-0, 59').

Malgré une énergie évidente à revenir, l'US Concarneau n'arrivait pas à mettre ce fameux premier but, qui pouvait tout changer dans ce match. Orléans faillit même ajouter le but du KO, par une frappe enroulée de Soumaré, capté par Vincent Viot (75'). Face à cette opération remontée, Concarneau y parvenait finalement grâce à une faute dans la surface sur Hacène Ben Ali.

Fahd El Khoumisti réduisait le score, même si Franck Lhostis se détendait du bon côté (2-1, 83', sp). Le match était relancé. Peter Ouanneh ratait de peu l’égalisation, à la dernière minute, par une tête juste au-dessus de la barre transversale (2-1). Sur l’action suivante, Orléans crucifiait définitivement les Thoniers, par Amine Talal, qui bien décalé, poussait la balle hors de portée de Vincent Viot. Ce samedi soir, Concarneau bouclera sa belle saison à Guy-Piriou, par la réception d'Avranches pour une dernière partition finale.

33ème journée, Championnat National.
US Orléans - US Concarneau 3-1
Buteurs:
US Orléans: Carnejy Antoine (36'), Gaétan Perrin (59'), Amine Talal (92’)
US Concarneau : Fahd El Khoumisti (83’, sp)

Toutes les photos créditées Pascal Priol

Mentions légales