Le 27/11/2020

L'US Concarneau ne parvient pas à tenir le score à Bastia Borgo

Subissant la foudre sétoise (2-0), l'US Concarneau repartait pour un long déplacement en Corse face à Bastia Borgo. Bien au chaud, au milieu du peloton, les Thoniers voulaient retrouver la lumière du haut de tableau en prenant ce virage bastiais dans le bon sens. En menant à deux reprises, les visiteurs en ont eu l'occasion mais les Corses se sont accrochés pour ne pas céder la victoire aux Finistériens. Ce match nul était un moindre mal pour les deux équipes, car les deux équipes ont joué une bonne partition, ce vendredi soir (2-2). 

Guillaume Jannez et les Concarnois ramènent un match nul de Corse. Crédit photo: Pascal Priol

L'entame était idéale, portée d'entrée sur un piédestal. A la 2ème minute, Richard Sila passait sur son aile gauche pour trouver en retrait Hacène Ben Ali. Le meilleur buteur concarnois ne ratait pas une si bonne offrande (0-1, 2'). Concarneau posait ses ambitions de rentrer avec un résultat de ce voyage. Bastia Borgo n'arrivait pas à trouver le ressort pour contourner une défense adverse qui a déjà fait ses preuves, en cette saison. Même si à la 18ème minute, Alexis Giomiconi tirait un coup-franc sur la tête de Geoffrey Durbant.

Ce dernier rabattait sa tête dans les buts de Vincent Viot mais l'arbitre de touche le signalait hors-jeu. Les visiteurs sortaient conquérants de cette première période. Sur son aile, Richard Sila avait des jambes, en ce vendred soir. Encore décisif, il déposait son adversaire et centrait au coeur de la surface. Guillaume Jannez, qui traînait par là, croyait fermement à ce 0-2 mais un défenseur adverse sortait sur sa ligne le tir du défenseur central.

Concarneau avait raté le coche de porter le break. Dans la grosse minute suivante, les visiteurs s'en mordaient les doigts car Bastia Borgo recollait. Une superbe égalisation par une reprise de volée pivotante de Gauthier Raoul, qui ne laissait aucune chance à Vincent Viot (1-1, 44').

Concarneau pouvait s'estimer frustré par ce premier acte. Les visiteurs affichaient toujours un esprit compact. Bastia appuyait sur l'accélérateur, pourtant. Vincent Viot était déterminant en sortant un arrêt réflexe face à François Lajugie (48'). Passant cette tempête corse, les Thoniers avaient aussi ce coup de chance nécessaire. Un corner bien tiré par N'Kololo était mal jugé par la défense. Le malin Peter Ouanneh feintait de piquer au premier poteau pour glisser au second. Absolument seul au six mètres, sans la sortie d'Escales, le portier local, il marquait sur une tête piquée (1-2, 63'). 

Pour la deuxième fois dans ce match, les Thoniers prenaient les devants. Bastia Borgo revenait encore une fois. Une faute dans la surface donnait un pénalty à Bastia Borgo, à la 74ème minute. Ce coup de pouce était concrétisé par Geoffrey Durbant, même si le portier concarnois était parti du bon côté (2-2, 75'). Les compteurs étaient encore remis à l'équilibre entre les deux équipes.

Les deux équipes se livraient pour aller chercher la victoire. L'ancien concarnois, Guillaume Buon, originaire de Saint-Yvi, faillit jouer un mauvais tour, mais sa reprise était écrasée dans la surface (80'). Il y'aura bien sûr de la frustration des deux côtés tant la victoire aurait pu basculéer d'un côté comme de l'autre. Ce match nul avait un sentiment d'inachevé pour ces deux formations (2-2).

Mentions légales