Le 19/04/2019

L'étau se resserre pour l'US Concarneau

Face au dauphin de ce championnat, Chambly, en attente du ticket d'une montée historique en L2, l'US Concarneau n'avait pas entrouvert suffisamment sa fenêtre de tir pour se permettre une trêve comptable. L'urgence, à quatre journées, était de prendre des points, avant deux déplacements périlleux coup sur coup à Boulogne/Mer et Avranches. A deux points du premier relégable au coup d'envoi, Concarneau n'est plus qu'à un point de la rélégation en N2, à 270 minutes du terme de la saison. Sur ce match, à Guy-Piriou, les Camblysiens ont fait office d'un métier et d'une expérience supérieur aux Thoniers, dont le banc de touche dénotait d'un manque total de minutes en National. Sur l'accumulation d'un match entier, Chambly a manifesté sa supériorité en allant chercher la montée sur le terrain usciste. A 0-0, à la mi-temps, dans un match tactique et sevré d'espaces, Chambly frappait d'entrée par une réalisation de Doucouré (0-1, 50'). Concarneau n'arrivait pas à être déterminant, ni incisif à l'approche du but visiteur. Malgré une débauche d'énergie, le liant était manquant dans les trente derniers mètres. Les fatals picards jaillissaient pour se projeter irrémédiablement devant à la marque. Anthony Soubervie (0-2, 68') et Joris Correa, avec un tacle devançant la sortie d'Enzo Basilio (0-3, 82'), mettaient un fin à tout suspense à cette rencontre. 

Forcément, à force que les Thoniers se heurtaient à ce mur collectif, les regards se tournaient vers les autres résultats. Les Thoniers peuvent même remercier Pirès, le défenseur de Sannois Saint-Gratien, d'avoir contré la frappe in-extremis en pleine surface d'un attaquant dunkerquois (1-1, 91') ou l'attaquant Tourangeau, Paulin Keny qui ratait l'immanquable aux 6 mètres à Drancy dans les arrêts de jeu (1-0).

Seul Mariganne Gignac fait la vraie opération grâce à leur victoire sur Avranches (2-1) de ce bas de classement en recollant avec 34 points, au duo Dunkerque (1er relégable) et Tours. Un point devant, figure Bourg en Bresse et Concarneau, qui se joueront sur la dernière journée. Pour l'US Concarneau, cette troisième année en National fait figure comme les deux précédentes d'un chemin de croix sur les dernières encablures. La marge de manoeuvre se réduit fortement. Les ressorts semblent usés avec une difficulté réelle à se créer des opportunités offensives. Maintenant, cinq équipes sont à égalité sur la ligne de départ des trois dernières. Un mini-championnat entre Marignanne Gignac, Tours, Dunkerque, Bourg en Bresse et Concarneau. Deux clubs seront relégués à la 34ème journée, trois se sauveront. Concarneau a encore son destin entre les mains mais les deux déplacements à venir seront à craindre. Tout comme ce match couperet sur le dernier affrontement à Guy-Piriou, face à Bourg en Bresse, relégué de Ligue 2.

Mentions légales