Le 12/04/2019

Steve Shamal surprend Concarneau avant la pause

Après la victoire à Guy Piriou, les Concarnois se déplaçaient en Normandie pour affronter Quevilly Rouen Métropole. A Robert Diochon, c'était un match qui sentait le maintien. Face à une équipe qui restait sur une série de neuf matches sans victoire, les thoniers voulaient enchaîner avec une seconde victoire pour approcher la barre des 39 points. Les joueurs de Manu Da Costa, voulait déployer la manière forte pour enrayer cette spirale négative. Par rapport à la formation victorieuse de Marignane, Kigonda, restait sur le banc et il était remplacé par Quéméré. En attaque, Jung faisait sa rentrée après ses matchs de suspension. Concarneau reconduisait la disposition en 3-5-2 qui lui avait bien réussi face à Marignane.

Quevilly rentrait tout de suite dans le match mais c'était les thoniers qui se montraient les plus dangereux par Andrew Jung qui tirait directement un coup-franc qui passait juste au-dessus. Après dix minutes, le jeu était interrompu suite à un malaise vagal de Manu Da Costa sur le banc de Quevilly. Quatre minutes plus tard, la partie reprenait. C'était encore Concarneau qui se montrait dangereux. Suite à un dégagement de Basilio, Benali récupèrait la ballon et tentait sa chance de loin. Sa frappe contrée n'était pas loin du cadre et passait juste au dessus. Aprés deux corners consécutifs pour les visiteurs que la défense Normande parvenait à écarter, Concarneau ouvrait le score sur penalty tiré par Guillaume Gégousse, suite à une faute de Mendy sur Oliveria dans la surface (0-1, 25').

Quevilly poussait pour revenir à la marque. Sur un beau centre de Mehdi Beneddine, Bevic Moussiti-Oko ratait de peu l'égalisation. Dix minutes plus tard, un coup-franc de Mehdi Beneddine à plus de 25m passait tout près des cages d'Enzo Basilio. Les Normands continuaient le pressing et obtenaient l'égalisation avec un but signé Steve Shamal (1-1, 45'). L'arbitre donnait 6 minutes d'arrêts de jeu en raison du malaise de l'entraineur de Quevilly. C'est au début de cette pérode que Steve Shamal marquait son second but et donnait l'avantage à Quevilly avant le retour aux vestiaires (2-1, 46'). Concarneau avait réalisé un bon début de match en ouvrant le score mais comme souvent cette saison prenait des buts en fin de mi-temps.

Huit minutes après la reprise, les normands avaient la balle du break. Valère Pollet, bien servi par Bevic Moussiti-Oko, reprenait au premier poteau mais Enzo Basilio était à la parade. Mais ce n'était que partie remise car quatre minutes plus tard, c'était Lucas Toussaint qui permettait aux joueurs de Manu Costa de faire le break. Suite à un centre d'Alexis Araujo qui passait devant le but, l'attaquant normand n'avait plus qu'à pousser le ballon dans le but (3-1, 57').

Avec un avantage de deux buts, les normands géraient la fin de rencontre. Ils prenaient le jeu à leur compte, évitant de se relacher et de retomber dans les travers précédents. Ils sont restés concentrés pour maintenir le score en maîtrisant le milieu de terrain. Néanmoins,  Concarneau se procurait plusieurs  occasions de revenir au score comme cette balle frappe excentrée de Damessi qui ne trouvait pas le cadre. A sept minutes de la fin du temps réglementaire, les thoniers se procuraient une nouvelle occasion. Le défenseur central et capitaine Prince Mendy, au prix d'un beau sauvetage devant Jung, empêchait l'attaquant concarnois de frapper à bout portant.

Quevilly met fin à la série de neuf matches sans victoire en s’imposant face aux thoniers 3 à 1 et en offrant cette victoire à Manu Costa victime d'un malaise en début de match et qui avait quitté son banc à la demi-heure de jeu avant de partir en observation à l’hôpital. Concarneau reste à 35 points, à deux longueurs du premier relégable. La prochaine journée, c'est Chambly, le dauphin du championnat, qui vient à Guy Piriou. Le bleu de chauffe est toujours de sortie pour les thoniers.

Source Texte et photos Quevilly Rouen Métropole

Une victoire dédiée à Manu Costa. Crédit photo QRM   

Manu COSTA victime d'un malaise sur le banc de touche en début de rencontre   

FICHE TECHNIQUE

QUEVILLY ROUEN - CONCARNEAU : 3-1 (2-1)

AVERTISSEMENTS : QUEVILLY ROUEN: Mendy (24'), Pollet (43'), Toussaint (79'). CONCARNEAU : Ben Ali (74'), Quéméré (88').

BUTS. QUEVILLY ROUEN : Steve Shamal (45', 46'), Lucas Toussaint (57'). CONCARNEAU : Guillaume Gégousse (25', SP)

QUEVILLY-ROUEN : Souchaud – Sivis (Taufflieb, 71'), Toussaint, J. Mendy (cap.), Beneddine – Pollet, Oliveira, Azbague – Araujo (Fumu Tamuzo, 80e), Moussiti-Oko, Shamal. Entraîneur : Manu Da Costa

US CONCARNEAU : Basilio – Sinquin, Le Joncour, Lagadec (Senzemba, 59') – Damessi, Illien, Queméré, Gegousse (cap.) (Moina, 64')- Ben Ali – Jung, Oliveira (Lebarilier, 82'). Entraîneur : Benoît Cauet.

Mentions légales