Le 10/03/2019

La Stella Maris se qualifie sans trembler

Habillé des couleurs jaune et verte, le stade du Nouec abritait les espoirs du Gourin FC de se hisser jusqu'au 8ème finale de la coupe de Bretagne. Arrivé à un niveau historique, le GFC (R3) est tombé sur l'ogre de la R2 au tirage avec la Stella Maris de Douarnenez. Défaits pour la première fois en championnat à la rencontre précédente à Penmarc'h, les Stellistes de Frédéric Rouzo ne voulaient pas commettre d'autre impair. Au complet, avec sérieux, les Douarnenistes ont savemment mené leur affaire en marquant un but par mi-temps (0-2).

Richard Collobert au poing avec autorité

Erwan Pichavant tout en vitesse face à Erwan Salaun

Au sortir du premier quart d'heure, maîtrisé par les visiteurs, Douarnenez trouvait la faille sur un coup de pied arrêté. Un cafouilage sur les buts de Richard Collobert, qui demandait un bousculement dans les airs, profitait à Erwan Pichavant. Près du but, il assurait en ouvrant le score sur une talonnade arrière (0-1, 18'). Gourin subissait mais tentait de contenir les visiteurs sur leur accélération soudaine en milieu de terrain. Ce changement de rythme soudain avec du jeu rapide, passé la zone centrale, était un des liens de la Stella Maris. Le capitaine, Mickaël Le Bescond centrait au cordeau. Au second poteau, Erwan Pichavant s'était fait oublier pou reprendre de foulée par une reprise de volée écrasée (35').

Les raids en solitaire de Raoul Rascar faisaient profiter Gourin d'un bon coup-franc excentré. Avec en orfèvre, le capitaine, Marc Jaffré, qui subtilement le jouer à l'endroit le plus dangereux pour la défense. Raoul Rascar se montrait trop brouilon pour profiter d'une des rares opportunités de Gourin (42'). Dans la minute suivante, Douarnenez faillit punir les Gourinois. Le latéral gauche,  Steven Guilloux centrait au cordeau pour Erwan Pichavant, qui trouvait à la parade à bout portant Richard Collobert, impérial sur ce coup-là.

A 0-1, tout était encore permis pour les Gourinois mais les Stellistes finissaient par doucher les locaux. A la 52ème, à l'entrée de la surface, le contrôle du meneur de jeu, Antoine Guéguen avait le bon sens pour le décalage. Sa frappe pure avait la vitesse nécessaire et la puissance pour ne laisser aucune chance à Collobert (0-2). Douarnenez était en position idéale pour se frayer un chemin en 8ème finale. Gourin se battait avec courage, avec un excellent Erwan Salaun, en dernier défenseur. Thomas Le Cozler s'essayait même au lob de 40 mètres sur un Mathis Henrio avancé (81'). Comme Thibault Boulouard, dont la frappe était captée avec facilité par Henrio (82'). La dernière acton orchestrée par un centre de Mickaël Le Bescond sur Anthony Thomas ne changera pas la donne. La Stella Maris se qualifie 0-2 sans trembler. Gourin n'a pas démérité mais est tombée sur une équipe compacte et solide dans toutes ses lignes.

Coupe de Bretagne. 16ème finale de la coupe de Bretagne
Gourin FC (R3) - Stella Maris de Douarnenez (R2) 0-2
Arbitres: M. Troboa Guillaume assistés de MM. Jousset et Le Moal
Buteurs:

Stella: Erwan Pichavant (18'), Antoine Guéguen (50').

Mentions légales