Le 19/01/2021

Un programme individualisé pour les Paotred Briec

Deuxième du dernier championnat, derrière le FC Pont l'Abbé, en R3, poule A, les Paotred Briec sont restés sur la continuité d'un dernier mois difficile, sur la dernière saison, en février/mars. " Nous entamons notre championnat, avec une victoire sur Plougonvelin (2-0), avant de perdre deux matchs face au Relecq-Kerhuon (0-2) et Plogonnec (1-0). On est reparti en difficulté en cette saison, avec la blessure d'un élément essentiel, Lionel Sagna ( hors des terrains depuis le 1er tour de la coupe de France face à l'ES Langolen) ou aussi du départ de Bryan Pinot, qui avait éclaté sur les premiers matchs. Ou la méforme de joueurs clés de la colonne vertébrale. Nous signons un départ en dent de scie, mais nous ne perdons aussi de peu sur nos deux défaites ( avec un 2ème but encaissé dans les arrêts de jeu face au Relecq-Kerhuon)", admet Steve Frouin, l'entraîneurjoueur des Paotred Briec.

Légende: Steven Frouin et les Briécois ne prennent aucun risque dans cette situation sanitaire et s'entraîne de manière individuelle et non collective, suivant un plan de reprise pour chaque joueur. Pascal Priol

Par un discours sans pare-feu, Steve Frouin, l'entraîneur des Paotred Briec, applique un bon-sens du moment. Encore plus renforcé par ce couvre-feu général, à 18h, qui laisse une marge de manoeuvre réduite à une reprise des championnats pour cette saison 2020/2021, les Paotred Briec sont dans l'indécision de la continuité de cette saison comme l'ensemble des sports amateurs.

" Ca ne sert à rien de se voiler la face. Le football est devenu secondaire. Quel intérêt d'aller réunir 20 personnes, prendre des risques collectifs pour s'entraîner loin des standards du jeu? Il n'y en a pas à mon sens. On peut respecter une préparation chacun de son côté. Chaque joueur a un programme. Dès que le couvre-feu a été installé, le 15 décembre, nous avons décidé de ne plus nous entraîner collectivement", précise Steve Frouin

Par un programme individualisé pour les joueurs de la A et B, les Briécois ne coupent pas leurs efforts mais ils sont réalistes par rapport à la fragilité de la reprise sportive." Personnellement, je ne vois pas comment on pourrait finir la saison. Ca ne sert à rien de volier la face. Je ne me suis pas inquiété en décembre, car je sentais qu'on partirait sur un temps long. On y est maintenant, avec une reprise devenue de plus en plus hypothétique, de la saison. Mais je le rappelle, le football est vraiment secondaire. Le plus important est que tout le monde respecte les mesures, pour que cette situation soit la plus racourcie possible", conclut Steve Frouin.

Mentions légales