Le 16/09/2020

Henri Lavanant, le Raymond Goethals de Kersaint

À l’image de son illustre homologue Belge, il faut croire que les années n’ont pas de prise sur lui. À 72 ans, le granit de Kersaint, Henri Lavanant est présent depuis 38 ans sur les bancs de touche du Nord-Finistère ! Et visiblement, à voir l’enthousiasme et la jeunesse d’esprit de cet entraîneur atypique, il ne s’en lasse pas. Ainsi après une carrière amateur de joueur débuté à Guipavas et terminé à l’Etoile Saint Roger au Relecq Kerhuon, le natif de Guipavas a démarré cette fabuleuse carrière un peu par hasard. " À l’époque ça se faisait comme ça. On m’a proposé de prendre l’entraînement en main et j’ai accepté,l'aventure démarrait !".

Henri Lavanant est aux commandes de l'AS Kersaint Plabennec, en D1. Crédit photo: P-Y Guéguen

Après l'Etoile Saint-Roger, Henri Lavanant a entraîné pas moins de 8 clubs. " Je n’ai jamais cherché un banc, les dirigeants sont toujours venus vers moi. Je suis quelqu’un qui fonctionne aux ressentis, et même si parfois ça a été difficile, je suis toujours allé au bout de mes saisons, c’est une question de principe ".

Preuve de la loyauté et de la fiabilité de cet entraîneur à « l’ancienne » il est quasiment toujours resté plusieurs saisons dans les clubs, avec un record de 11 années de présence sur le banc de l’AS Sizun-Le Tréhou. " Je viens à l’entraînement comme un jeune. J’ai toujours beaucoup de plaisir à préparer mes séances et les matchs du week-end. Lorsque je signe dans un club c’est le projet global qui m’intéresse ".

Très engagé dans la défense du football amateur, il n’est pas rare de voir Henri Lavanant venir observer les rencontres de jeunes le week-end. " Certaines personnes me demandent ce que je fais encore là et d’autres pensent que j’ai raison de rester. Je ne cherche pas à m’accrocher à tout prix, mais tant que j’aurai la flamme et l’énergie pour entraîner je ne vois pas pourquoi je m’arrêterai "

Pour Sylvain Deniel, président du club, le recrutement d’Henri Lavanant a ainsi été très bénéfique. " Henri est un gros travailleur, c’est un compétiteur, qui ne laisse rien au hasard. J’ai rarement vu un coach à ce niveau qui prépare autant ses séances et ses matchs. Il réalise par exemple des statistiques sur les adversaires qui permettent à nos garçons d’être dans les meilleures dispositions le week-end. J’espère sincèrement que l’on continuera avec lui quelques saisons car son énergie, sa justesse d’analyse et sa bienveillance sont communicatives" . Lorsque l’on interroge ses joueurs, ils sont eux aussi tous unanimes pour souligner la compétence de leur entraîneur. " Henri a une certaine science du football. Sa longue expérience du football mais aussi de la vie l’amène à être respecté. C’est quelqu’un d’impliqué et avec qui l’on peut discuter ".

Dans un milieu du football amateur où le sens des valeurs perd parfois de son sens, il est rassurant de voir que des hommes comme Henri Lavanant perdure dans leur fonction. Même si il sait que la fin de sa carrière arrivera un jour, il est permis d’espérer que ce ne soit pas demain, tant ce personnage attachant mérite de continuer à transmettre ses savoirs faire et ses savoirs être footballistique.

Pierre-Yves Guéguen.

Mentions légales