Le 30/05/2014

Jérémy Gélin, l'irrésistible ascension

La vie se résume souvent à la rencontre déterminante de quelques personnes, qui décèlent en vous un réel potentiel. Le train passe deux à trois fois. Il faut monter dedans sous peine de rester à quai. A 17 ans, le Pluguffanais, Jérémy Gélin, au centre de formation du Stade Rennais, est ressorti renforcé de cette année, avec en lumière ses huit premières sélections en équipe de France U17, dirigée par l'ex Nantais, Laurent Guyot.

Beaucoup d'appelés, peu d'élus! Sur dix jeunes qui passent par un centre de formation de football, seul un aura le bonheur de parapher un contrat professionnel. Le talent pur est la première donnée de sélection. La motivation et l'intelligence sont des conditions nécessaires pour se voir accorder sa chance dans cette jungle du haut niveau, où seuls les mieux armés et équilibrés mentalement et psychologiquement réussissent sur la durée.

Jérémy Gélin, qui a fait ses premières armes au club de l'US Pluguffan, dès l'âge de 4 ans et demi, a toujours eu une progression accélérée au contact des plus âgés. Encore aujourd'hui, il est surclassé au Stade Rennais en ayant participé au côté du Quimpérois, Maxime Etuin, à l'aventure de la coupe Gambardella en U19, couronnée par une victoire d'éclat face au Paris Saint-Germain (1-3 en 16ème de finale).

Thiago Silva et Andrès Iniesta en modèles

" Depuis tout petit, je joue dans la catégorie supérieure pour mon âge. Mon rêve est d'être un joueur professionnel. J'ai ça en moi depuis tout petit. Je vise la CFA avec la réserve du Stade Rennais, dès l'an prochain. L'équipe de France m'a apporté beaucoup de confiance. Ma première cape a été en début d'année face à l'Ukraine. Nous conservons tous les maillots, en cas de victoire. Je dois beaucoup à Laurent Guyot, le sélectionneur national, qui a crû en mes qualités de défenseur", explique Jérémy Gélin.

Au Stade Rennais, sous la direction de Julien Stéphan en U17, Jérémy Gélin ne coupe de ses racines. Attaché au club de ses débuts, l'US Pluguffan (" Je suis allé voir leur dernier match en championnat" ) et au Quimper Kerfeunteun FC ( " Je vais souvent les voir jouer" ), il se place au coeur du jeu, soit en milieu récupérateur ou en libéro. Il se décrit comme un joueur de ballon, qui croit à l'anticipation et au beau jeu.

" Je suis un joueur qui aime jouer au football. Mes modèles en terme de jeu sont Thiago Silva ou Andres Iniesta, deux vrais beaux joueurs de ballon. Comme ma vitesse n'est pas mon point fort, je me dois de deviner à l'avance où ira le ballon, quelle sera la trajectoire choisie par le joueur adverse. Relancer propre est également une de mes qualités".

Venu en voisin sur le centre du mondial pupilles de Pluguffan, il se rappelle de son épopée vécue avec le Quimper Kerfeunteun FC dans cette compétition, avec une élimination en quart de finale du tableau principal par les verts de l'AS Saint-Etienne.

Cette saison aura vraiment été le levier d'accession à un haut niveau pour Jérémy Gélin. Outre ses huit sélections en équipe de France U17, il sort d'une saison pleine avec le Stade Rennais, qui l'a vu notamment briller à la Youth Cup de Monaco: double-buteur face à l'ASM et auteur du seul but de la rencontre face à l'Inter de Milan.

La tête sur les épaules, concentré sur son rêve de gosse, devenu son objectif d'adolescent, Jérémy Gélin poursuit son apprentissage dans le football de haut niveau. Et il grandit vite. Comme à son habitude.

Christophe Marchand